Partagez|

« Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre]

avatar
Caps Lockeuse Obscène
Alice M. DüssendornCaps Lockeuse Obscène
Messages : 82
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 27
Localisation : Où ? ~ Moi ? Quelque part ♪
Voir le profil de l'utilisateur http://maozora.tumblr.com/
MessageSujet: « Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre] Ven 29 Juin - 20:51





Ses pas résonnaient, malgré le fait que quelques personnes passaient par là pour s'y rendre. Ses yeux sans aucune émotion dans le regard, elle s'avançait en regardant droit devant elle, sans prêter attention aux autres qui l'observait sans aucune gêne. Il n'y avait strictement rien à regarder, franchement. Une jeune femme tout à fait normale, oui oui. Elle détournait ses iris du chemin qui se dégageait devant elle et plongeait son regard insistant sur une demoiselle trop curieuse. Un regard froid et le tour était joué ; la gamine avait baisser les yeux. Elle accompagnait son regard par un sourire sarcastique. Pourquoi on la regardait sans cesse ? Ses vêtements ? Son tempérament ? Quoi que ce puisse être, elle se fichait royalement de ce que l'on pensait d'elle. Cela faisait exactement deux ans qu'on la regardait comme ça, alors elle s'était habituée. Elle avait appris aussi à inspiré le respect dès qu'on la voyait, dès qu'on lui parlait.

Ses origines restaient, malgré le fait qu'elle ne parlait pas d'elle en général. Ce qu'elle dégageait suffisait amplement. Elle passait ses oreillettes dans ses cavités qui lui servaient d'oreilles et s'avançait, le pas fier, déterminé, comme à son habitude. La mélodie partait percuter le fond de son être, qu'elle sentit frémir. Comme des fourmis en nombre jusqu'au bout des doigts. Elle aimait la musique, c'était un peu sa façon à elle d'être inspirée. Elle soupirait par-delà la barrière de ses lèvres. Soulagée d'être ici, loin de son père.

Ces vacances n'avaient pas été de tout repos, autant être franche et directe. Non seulement ils se lançaient des regards froids, mais Alice ne se laissait pas du tout faire. Et parfois, cela éclatait entre les deux personnages. Cette fois, il avait essayé de la frapper dans la salle de duel. Il avait essayé de lui refaire une belle cicatrice, mais la dernière Düssendorn avait pointé son épée vers lui, le menaçant de ne pas recommencer où c'était lui qui finirait balafré. Quelques jours plus tard, il avait insisté et cette fois, il n'avait eu aucune gêne à resserrer l'étau sur sa propre enfant, un sourire sadique sur les lèvres ; il avait tout simplement poser son pouce sur la cicatrice et avait bien appuyé pour qu'elle ressente à nouveau le mal qui lui avait offert. Il l'avait payé, d'un coup de poing dans le ventre. C'était toujours aussi mouvementé entre les deux lorsqu'ils se croisaient. Quand à sa mère... Elle s'était bien trop interposée pour qu'elle en aie encore la force. Elle aimait sa fille et son mari mais c'était la personne classée à part lors des ''clashs'' entre Alice et son... Paternel. Alice préférait avoir des moments particuliers avec sa mère, qui l'encourageait dans ses démarches. Elle aimait profondément sa mère, tandis que son père...

En réalité, elle admirait l'homme qui lui avait donner naissance, qui avait fait d'elle ce qu'elle était aujourd'hui. Elle ne lui avouait pas, mais au moins, tant qu'elle le savait, alors tout allait bien. Elle n'oserait jamais lui avouer cela, car si le faisait, cela voulait dire qu'elle se baissait à ses pieds et ça, jamais. L'homme qu'il était aurait eu une trop grande satisfaction et rien que voir ce sourire, se l'imaginer, Alice en eu une grimace de dégoût. Elle arrivait finalement dans le grand salon, l'endroit où elle pouvait rêvasser en paix. Enfin, jusqu'à preuve du contraire, elle ne se faisait pas embêter par les autres et cela la comblait à un point qu'on imaginait même pas. Elle s'installait nonchalamment, insolemment sur un canapé libre et sortit de son sac à dos des feuilles et un crayon. Pourquoi pas un stylo ? Parce qu'avec un stylo, les fautes, les imperfections ne pouvaient pas être effacées. Alice détestait les imperfections, même si l'humaine qu'elle était n'était qu'un amas d'imperfections. Perdue dans son inspiration et la musique dans les oreilles, celle qui tournait toujours en boucle pour le moment. Elle ne savait pas pourquoi, mais cette chanson la faisait frissonné et plus elle l'écoutait plus elle en redemandait. Elle n'entendit pas que quelqu'un était en train de lui parler. Jusqu'à ce que cette personne s'impatiente...

avatar
Membre
Minami ShimadaMembre
Messages : 228
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 18
Localisation : Cachée (ou pas)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre] Sam 30 Juin - 12:17

La jeune fille esquivait tant bien que mal les idiots d'étudiants qui s'amusaient à la pousser dans le couloir. De temps en temps, certains ajoutaient "Qu'elle est belle dans sa tenue scolaire "[ http://www.whatabeautifullife.com/image/cache/data/Cosplay_Costumes/Beautiful-Baka-To-Test-To-Shoukanjuu-Winter-Girls-Uniform-Card-Capture-Sakura-Tomoe-ShougakkouCosplay-Costume-49398-1-240x330.jpg ] ou tout simplement " Elle est vachement mignonne!"

Minami en avait marre de ces garçons qui ne regardaient que l'apparence. Le pire, c'est qu'ils croyaient qu'elle n'entendait pas parce qu'elle écoutait de la musique avec ses écouteurs. Vraiment! ce qu'ils pouvaient l'agacer. Elle aimait bien Kaoru, c'était bien le seul à être simple, quoi qu'un peu farfelu avec ses pokémons à toutes les sauces. Mais il était vraiment gentil. Et il lui arrivait de croiser Lily dans les couloirs. En dehors des cours où elle était assise à côté de Kaoru.

Où elle se dirigeait? Bonne question. Là où ses pas la guidait. A vrai dire, Minami ne savait pas où aller. Mais vu la direction qu'elle prenait, elle allait vers le Grand Salon.

*Parfait! Au moins je serai au calme! Et peut-être que je verrai Lily.*

Elle n'y croyai pas vraiment. Mais ça se pouvait toujours. Bref, elle marchait vers la grande salle. Cette dernière n'était pas trop fréquentée à cette heure de la journée, bien qu'il y ait quand même des gens. Dans le couloir, les élèves se faisaient plus rares. Ils étaient tous trop occupés à batifoler dans le jardin, ou à rester dans leurs chambres. La rouquine elle préférait aller s'asseoir dans un canapé pour lire un livre, ou écouter une musique...allemande ou japonaise.

Elle entra dans la salle et fut étonnée de voir si peu de monde. Certes, il y en avait peu qui y venait en temps normal, mais là, c'était flagrant. Il n'y avait que trois élèves, elle a part. L'un d'eux, une fille aux cheveux cendrés était assise dans un divan. Minami s'approcha et se demanda un instant si la jeune fille n'était pas allemanda. Grande taille, vêtements typiques de certaines familles. La jeune rousse s'avança un peu plus et l'aborda.

-Hum...Bonjour.

La jeune femme ne l'entendit pas. Elle avait elle aussi des écouteurs. Mais contrairement à Minami elle ne les avait pas encore enlevés. La rouquine attendit, mais étant donné qu'elle ne la voyait toujours pas elle passa juste devant elle.

-Bonjour. Je peux m'asseoir là?


Dernière édition par Minami Shimada le Jeu 5 Juil - 16:38, édité 1 fois
avatar
Caps Lockeuse Obscène
Alice M. DüssendornCaps Lockeuse Obscène
Messages : 82
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 27
Localisation : Où ? ~ Moi ? Quelque part ♪
Voir le profil de l'utilisateur http://maozora.tumblr.com/
MessageSujet: Re: « Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre] Sam 30 Juin - 23:48




Hum... ? Alice relevait le visage vers la présence devant elle. La chanson venait de s'arrêter alors qu'elle entendit une demoiselle lui parler. Elle enfonçait ses iris pastel dans ceux de l'étudiante prostrée devant elle. Alice tirait ses oreillettes et fit signe à la rouquine de s'asseoir à ses côtés.

    « Assieds-toi donc, le canapé appartient à tout le monde. »


Ne surtout pas se confondre avec son timbre de voix parfois si désintéressé et froid. Cela ne la dérangeait pas d'avoir quelqu'un à ses côtés, sauf si bien sûr, cette personne la dérangeait toutes les cinq minutes, là c'était totalement différent. De plus, on pouvait sentir se léger mélange teinté d'une toute petite note de politesse. Ça charmait en général, pour ne pas dire toujours. La politesse faisait partie de son éducation, ce n'était pas une exception. En attendant, Alice offrait un très léger sourire du coin des lèvres et retournait très vite sur sa feuille gribouillée de narrations diverses. Elle avait eue une idée la veille et avait passer sa nuit à se réveiller pour écrire à chaque fois qu'elle avait une idée dans ses rêves. La cendre ne parlait pas, bien trop respectueuse pour accoster les gens. Tout dépendait du personnage qui se trouvait à ses côtés, si il était trop entreprenant ou non. Bien évidemment, elle répondait avec ce regard dépourvu d'émotion. Aucune étincelle d'un quelconque sentiment ne les traversait. Elle n'en avait cure d'ailleurs, ce qu'on disait d'elle restait sans importance. Elle n'avait pas besoin de s'attarder sur les autres alors qu'elle s'occupait déjà bien d'elle-même. Lorsqu'on lui rapportait une rumeur à son sujet, la jeune femme se rétractait et répondait qu'elle se fichait pas mal de tout ça. On pensait ce qu'on voulait d'elle, rien ne changerait. Sauf si vous la cherchez, vous la trouverez très certainement. C'était comme ça et pas autrement, elle ne supportait pas les gens qui lui semblaient trop hypocrites. Elle le remarquait très rapidement, ils n'étaient pas une référence. Et même, Alice n'avait jamais rien à dire, ou plutôt, ne voulait jamais rien dire.

Bon, où en était-elle sur cette feuille ? Ah, oui... « ... Il brandit son épée en signe de victoire, mais bien pire encore l'attendait, les ténèbres se profilaient au loin devant lui... » A peine trouvait-elle la suite que deux garçons derrière-elle se mirent à glousser, perturbant ainsi ses pensées. La pointe du crayon se brisait dans un impact brutal. Elle soupirait silencieusement d'agacement et se retournait vers les deux jeunes hommes. La dernière Düssendorn leur lancèrent un regard noir, tout en crachant sèchement de sa voix froide.

    « La ferme. »


Instantanément, les deux étudiants se stoppèrent. Ils l'observèrent avec un regard de défiance, mais Alice ne se pliait pas à leur pauvre tentative de se montrer plus forts qu'elle. La cendre se retournait enfin, une fois que les deux guignols baissèrent les yeux et se remit à sa tâche... Ah, zut, son crayon... Elle fermait les yeux en signe de dépit. Franchement... On ne respectait plus rien ces derniers temps... Elle laissait son regard faire le tour de la pièce et son regard vint rencontrer la demoiselle à ses côtés. Elle fermait les yeux et soupirait doucement.


_________________


Because Friendship is more Sadistic with them.:
 

Parce qu'on est fan de ses propres persos o/:
 

avatar
Membre
Minami ShimadaMembre
Messages : 228
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 18
Localisation : Cachée (ou pas)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre] Dim 1 Juil - 16:40

La rouquine avait attendu un peu. Pas longtemps. Juste le temps que la chanson de la jeune fille s'arrête et qu'elle entende enfin sa voix. Elle l'avait regardé avec froideur. Minami n'avait pas prit la mouche. Elle même était froide parfois, surout quand les souvenirs remontaient. Quant à ses yeux, ils étaient dénudés de sentiments, froids eux aussi, comme le néant. Absence totale d'émotions positives comme négatives.

« Assieds-toi donc, le canapé appartient à tout le monde. »

Elle lui avait fait signe de s'asseoir. Rien de plus. Elle n'avait pas parlé ni chercher à faire quoi que ce soit à son égard. La fille aux cheveux de cendre portait une tenue germanique presque gothique très mignonne. Elle écrivait sur un bout de papier. Minami qui écoutait de la musqique put lire un peu. Cette fille écrivait certainement un roman. Epique? Peut-être. Elle était très concentrée quand des garçons typiques des gars qui veulent embêter les filles vinrent déranger les deux étudiantes.

Ils laissèrent Minami tranquille mais sa voisine n'eut pas cette chance au contraire. Ils bavardaient à voix basse ou presque histoire de la déranger. Dommage pour eux! Elle était du genre froide comme la glace et elle ne se laissa pas faire. La jeune femme leur lança un regard noir et méchant destiné à les faire partir. Puis elle ajouta.

« La ferme. »

Encore une fois, sa voix était plate, mais ferme. Les deux garçons se regardèrent avant de défier l'étudiante. Puis ils partirent et la jeune fille put enfin se remettre à son travail. Malheureusement elle avait cassé la mine de son crayon. Elle lui jeta un coup d'oeil sans que Minami s'en rende compte. D'ailleurs, elle n'avait pas put d'empêcher de soupirer. Puis elle surprit les iris de sa voisine vrillée sur elle.

-Je suis bien contente qu'il soit partis. Ce sont de vrais idiots.

Puis elle ajouta en pointant sa feuille.

-Désolée pour ton texte, il était bine pourtant. Bah! tu le continuera plus tard.

Et elle se tut. Elle sentait que l'autre fille n'avait pas envie d'être dérangée. Donc elle la laissa.
avatar
Caps Lockeuse Obscène
Alice M. DüssendornCaps Lockeuse Obscène
Messages : 82
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 27
Localisation : Où ? ~ Moi ? Quelque part ♪
Voir le profil de l'utilisateur http://maozora.tumblr.com/
MessageSujet: Re: « Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre] Mer 4 Juil - 23:47




Alice posait la feuille sur ses genoux. Elle se tournait complètement vers la demoiselle à ses côtés. Alice détaillait les gens, sans pour autant porter un premier jugement. Elle était mal placée pour porter jugement, elle ne supportait pas qu'on le lui fasse, de toute façon. Elle aimait cependant la tenue de son interlocutrice. Elle semblait elle-même un peu hors du lot, comme elle, ce qui la ravi. De vrais idiots ? Ça pour sûr, ils venaient de gâcher son histoire, son ''élan''. Mais tant pis, cela lui reviendra plus tard et peut-être même avec plus de détails. Alice levait les épaules comme si elle en paraissait désintéressée, un maigre sourire sur les lèvres.

    « Ce n'est effectivement pas grave, cela me reviendra plus tard. »


Alice n'avait pas l'habitude de parler, mais la rouquine semblait sociable, ce qui mettait la dernière Düssendorn à l'aise. La demoiselle semblait plus jeune, de deux ans. La cendre frottait son front, laissant quelques mèches lui retomber dans les yeux. Elle avait l'habitude d'être plus ouverte avec les plus jeunes, un besoin de se rendre utile ? Quoi qu'il en soit, elle se sentait bien mieux avec des plus jeunes qu'avec ceux de son âge. Certes, certains agissaient comme des enfants, mais elle se sentait à sa place, n'ayant pas vécu comme une enfant de famille... Basique allons-nous dire. La dernière Düssendorn relevait la tête et posait sa main sur le cœur, geste noble qui restait encré en elle. La noblesse avait cette petite manie, qui bien sûr les distinguait aux yeux des autres. C'était selon eux, une profonde marque de respect. Parfois, on la prenait pour une bourgeoise et on portait premier jugement. Alice faisait exprès de ne pas l'apercevoir, mais au fond d'elle, c'était un manque de décence.

    « Je me nomme Alice. Alice, Maria Düssendorn. »


Elle tendait enfin la main vers son interlocutrice, lui offrant par la même occasion un petit sourire en coin. Elle n'avait plus rien à perdre et si la demoiselle en face était prête à avoir une conversation avec Alice, alors, pourquoi pas ? Le statut social était vital, n'est-ce pas ?


_________________


Because Friendship is more Sadistic with them.:
 

Parce qu'on est fan de ses propres persos o/:
 

avatar
Membre
Minami ShimadaMembre
Messages : 228
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 18
Localisation : Cachée (ou pas)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre] Jeu 5 Juil - 16:59

Ce n'était pas grave. Voila tout ce qu'elle avait répondu, en gros. La fille à la crinière de cendre semblait parfaitement désintéressée de tout son texte. Les garçons pouvaient parfois être de vrais idiots. Souvent, très souvent. A croire qu'à côté du besoin de cigarette il y avait celui d'embêter les autres, en général les filles. Ils pensaient peut-être tomber sur des proies faciles...Erreur! Tant pis, la jeune femme avait raison, ça lui reviendrait. Minami hocha la tête. Peu bavarde, sa voisine devait pourtant être très gentilles et sociable. Après tout, cela ne faisait que quelques minutes qu'elle s'était assise dans le même canapé qu'elle.

Son âge? Oh environ 2 ans de plus. Juste assez pour avoir des points de vue différents, et donc des sujets de conversations variés. C'est bien de parler avec des personne plus âgées que sois. Ca permet d'en apprendre davantage sur l'opinion de l'autre. C'est...instructif. Un enrichissement personnel toujours bénéfique, même si on ne s'en rend pas compte immédiatement. L'important c'est de comprendre.

Sa voisine se tourna vers la rouquine et la détailla. Elle essayait de le déguiser, mais Minami remarquait parfaitement la lueur d'observatrice dans les yeux de l'étudiante. Puis, elle leva la tête et plaça sa main sur son coeur. La jeune rousse fut frappée d'étonnement. C'était un signe particulier, réservé à la noblesse, surtout la noblesse allemande. Cela montrait bien le rang de chacun, si cela avait été une rencontre officielle ou dans une époque plus lointaine, Minami aurait dû s'incliner devant son interlocutrice. Beaucoup disaient que les nobles faisaient ça juste pour rabaisser les gens "inférieurs". Point du tout! Il s'agissait juste de montrer son rang, afin d'être respecté à sa juste valeur. Les nobles étaient des nobles. Point final.

« Je me nomme Alice. Alice, Maria Düssendorn. »

Alice? Un bien joli prénom. Quant à son nom, il était bien allemand. Maria? La jeune fille repensa bien vite à sa grand-mère maternelle. Elle aussi avait des cheveux cendrés. Non pas parce qu'elleétait vieille, c'était sa couleur de cheveux. Alice donc était jolie. Il y avait un détail pourtant qui peinait la rousse: la cicatrice qu'elle portait à la joue...Comme Lily, sauf qu'elle s'était sur les bras. Et dans le dos. C'est vraiment effrayant, de penser que des gens pouvaient faire ça à d'autres. Et dans une famille noble, il n'était pas rare de voir les hommes faire du mal au femmes. Même si c'était en général les domestiques qui prenaient. Etrange donc.

-Moi c'est Minami. Minami Shimada.

Elle inclina la tête. Faute d'inclinaison, on pouvait toujours hocher le menton. Histoire de prouver son respect. Oui, la jeune fille éprouvait une profonde admiration pour la noblesse. Alice lui tendit la main avec un petit sourire. On aurait dit qu'elle n'avait pas l'habitude de sourire. Comme Lily! Elle avaient beaucoup de points communs! Alors la rouquine saisit la main tendue. Ca faisait vraiment formel. Pas tendu, formel. C'est tout.

-Tu es Allemande n'est-ce pas? Moi aussi. Enfin, à moitié. Mon père est Japonais. Ravie de faire ta connaissance.

Elle lui rendit son sourire. Les yeux pétillants de joie. Elle aimait bien se faire de nouveaux amis. Ou rencontrer de nouvelles personnes.
avatar
Caps Lockeuse Obscène
Alice M. DüssendornCaps Lockeuse Obscène
Messages : 82
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 27
Localisation : Où ? ~ Moi ? Quelque part ♪
Voir le profil de l'utilisateur http://maozora.tumblr.com/
MessageSujet: Re: « Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre] Sam 4 Aoû - 2:39




Parfois, cela faisait du bien de rencontrer d'autres personnes. Alice ne le niait pas, elle en était parfaitement consciente. L'allemande appréciait bien malgré tout cette poignée de main qui venait d'avoir lieu. C'était l'habitude de la cendre, cette manie de serrer la main. C'était respectueux, convivial. Elle aimait serrer la main à quelqu'un d'autre, juste pour prouver qu'elle le respectait comme il la respecterait. Cette poignée de main signifiait également sceller un lien nouveau. Minami Shimada. Son nom n'avait pas de consonance Allemande, elle en concluait que le côté maternel était allemand et d'ailleurs, avait-on déjà vu une japonaise rousse ? Enfin, pour l'instant, pas encore. Elle rit un léger instant, alors que la demoiselle face à elle parlait. Pourtant, personne n'avait jamais entendu Alice rire et les probabilités qu'elle le face un jour étaient quasi nulles. Et pourtant... Elle venait de rire à l'instant.

    « Je suis enchantée de même. Ah oui ? D'où est ta mère exactement ? » Elle lui sourit joyeusement, « Je suis effectivement Allemande. Je suis Colognaise. »


Minami, semblait bien plus ouverte, ce qui facilitait la conversation, en fait. Alice n'était pas très ouverte, depuis qu'elle avait ressenti cette douleur, elle s'était refermée au monde extérieur avec brutalité. Comme un choc électrique qui nous giflait de plein fouet. Elle passait une main sur son front, repliant ses jambes de façon à ce qu'elles se posent sur le canapé. Et tant qu'on y était, autant continuer la conversation, non ?

    « Tu es à l'académie depuis combien de temps, dis-moi ? Qu'apprends-tu ? »


Il fallait diversifier les sujets, histoire de ne pas en manquer. C'est ce qu'Alice tentait d'apprendre plutôt vite, car il fallait dire que ces derniers temps, elle avait eu tendance à oublier ce qu'il fallait dire ou faire dans une conversation qui allait de bon train. Mais l'ouverture qu'il y avait eu avec Minami semblait l'avoir légèrement fait fondre au soleil. Et quel meilleur sujet pour démarrer sur le bon ton ? Celui-ci, car il ne fallait pas oublier que cette académie, était une des école d'art les plus diversifiées au monde. La seule, peut-être. Faisons connaissance grâce à cette phrase, cette question qui resterait sans doute, la plus utilisée parmi les élèves qui ne se connaissaient que depuis quelques minutes.

Alice attendait donc une réponse de la part de son interlocutrice, un sourire au coin des lèvres.


_________________


Because Friendship is more Sadistic with them.:
 

Parce qu'on est fan de ses propres persos o/:
 

avatar
Membre
Minami ShimadaMembre
Messages : 228
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 18
Localisation : Cachée (ou pas)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre] Sam 13 Oct - 16:41

Plus jeune, on lui avait apprit à serrer la main. Elle y avait vite prit goût. Bien sûr, il lui arrivait de faire la bise, mais elle aimait serrer la main et, à en juger par l'expression de son aînée, elle aussi. Il faut aussi avouer qu'elle avait horreur des gens qui, quand vous leur tendez la main, soit l'ignore, soit ne la serre pas assez fort. C'est une sensation assez désagréable il faut bien le dire. Soudain, Alice se mit à rire. La jeune fille fut un instant déconcertée. Elle ne s'attendait pas vraiment à cela...
« Je suis enchantée de même. Ah oui ? D'où est ta mère exactement ? Je suis effectivement Allemande. Je suis Colognaise. »
Bien que son interlocutrice souriait, Minami quant à elle perdit un instant son sourire. Sa mère...sa chère mère qui n'était plus de ce monde...elle était si gentille! Et il avait fallut qu'elle meurt, malheureusement.
-Ma mère est de Hamm. Mais elle a déménagé pour aller dans mon village natal. Aujourd'hui elle n'est plus là. Elle est morte quand j'avais 14 ans.
Soupirant de peine, la rouquine fit finalement un sourire à Alice.
-Mais bon! Il faut avancer la tête haute! Sinon, je suis déjà allée à Cologne, c'est vraiment très beau.
Ses yeux étincelants avaient perdus toute trace de tristesse. On peut dire que Minami est un peu schizophrène dans le fond. Un coup elle irradie de bonheur, et quelques minutes plus tard on peut la trouver le regard vide.
« Tu es à l'académie depuis combien de temps, dis-moi ? Qu'apprends-tu ? »
Depuis combien de temps? Oh! Elle avait l'impression d'y être depuis des années, et pourtant.
-Le début de l'année. Autant dire pas longtemps. J'apprends le chant. Enfin je le perfectionne. A vrai dire, c'est ma mère qui m'a tout enseigné.
A son tour elle rit d'un rire cristallin. Pas éclatant, mais discret et petit. Un peu comme un gloussement, mais qui passe pour un rire. Bizarre quoi.
-Et toi? Racontes moi voir!
Son enthousiasme était si brusque que après avoir dit cette phrase, la jeune rousse se sentit un peu mal à l'aise. Mais son interlocutrice avait l'air si aimable au fond! Elle avait été froide avec ces idiots de garçons, mais qui ne l'aurait pas été?
Elle fixa le sourire en coin d'Alice, guettant à son tour la moindre parole.
[désolée de cette longue très longue absence, mais suite à des problèmes avec Internet je pouvais pas me connecter...encore désolée.]
avatar
Caps Lockeuse Obscène
Alice M. DüssendornCaps Lockeuse Obscène
Messages : 82
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 27
Localisation : Où ? ~ Moi ? Quelque part ♪
Voir le profil de l'utilisateur http://maozora.tumblr.com/
MessageSujet: Re: « Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre] Mer 7 Nov - 23:57




Ainsi, la mère de Minami avait décédé. Il était vrai que cela rendait triste, si elle-même perdait sa mère, elle n'aurait plus aucun repère, vu qu'avec son père ce n'était pas la plus belle de toutes les histoires. Mais si elle perdait son père, au contraire, elle ne s'en remettrait pas non plus. C'était étrange de penser comme cela, car il fallait bien dire qu'entre le père et la fille, les tensions étaient les plus présentes. Mais Alice n'osait pas penser ce qu'il se passerait si son père mourrait prématurément. Elle ne l'avait jamais souhaité malgré tout.

Mais elle sourit lorsque Minami se reprit, armée de sa force de vivre. Alice admirait cette force et c'est cette même force qui la fit sourire de toutes ses dents. Elle n'allait pas lui dire qu'elle était désolée, cela n'était sans doute pas vraiment nécessaire.

« Tu as raison, si ta mère te voyait abattue en cet instant, je crois que tu te ferais sermonné comme jamais. »

Elle rit doucement, alors que Minami fut plus enthousiaste, après avoir parlé d'elle, et de sa pratique de chant. Elle aimerait bien un jour pouvoir l'entendre chanter... Peut-être pour une de ses pièces ? Quelle bonne idée ! Elle le lui demandera dans quelques temps.

« Et bien... Je suis écrivaine. Enfin, j'écris des pièces de théâtre si tu préfères. Je ne sais pas si tu as vu celle du mois passé, mais c'est de ma main qu'elle a été écrite. »

Pas la peine d'être vantarde non plus, Alice était modeste. D'ailleurs elle faisait toujours exprès de ne pas montrer ses œuvres aux autres avant qu'elles ne soient sur scène. Quant aux grands mots, aux choses qui ont marqués sa vie...

« Je suis sensé être une fille de noble famille. Il faut dire que mon père n'est pas très réceptif envers sa fille, entre lui et moi, c'est pas l'amour fou. Enfin, voilà ! »

Elle lui sourit. Elle s'attendait à des questions plus poussées et pour cette fois, elle y répondrait avec plaisir.



[HRP: Moi aussi je m'excuse, j'ai eue comme toi des soucis d'internet et je suis également navrée pour cette piètre réponse. Et te fais pas de soucis, t'es pardonnée Razz]

_________________


Because Friendship is more Sadistic with them.:
 

Parce qu'on est fan de ses propres persos o/:
 

avatar
Membre
Minami ShimadaMembre
Messages : 228
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 18
Localisation : Cachée (ou pas)
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre] Sam 10 Nov - 11:24

Le sourire d'Alice était presque flatteur venant d'une noble. Enfin, Minali affirmait cela, mais peut-être n'était-elle qu'une fan de la "Haute" société allemande. Quoi que, elle ne connaissait pas beaucoup de gens qui admiraient les nobles au point de les imiter. Ce serait même plutôt un acte suicidaire et mal vu.

« Tu as raison, si ta mère te voyait abattue en cet instant, je crois que tu te ferais sermonné comme jamais. »


Elle rit doucement, un peu comme Minami pouvait le faire. D'ailleurs, la roquine sourit en fermant les yeux. C'était une manie, un tic chez elle dont elle ne pouvait se débarassser. Elle disait que fermer les yeux soulignait le fait qu'elle souriait, qu'elle était contente.

-Oui c'est vrai ! Elle reviendrait d'entre les morts à toute vitesse !

La jeune fille se remit à rire, consciente qu'elle venait de dire quelque chose d'absurde. Si cela pouvait la faire revenir, elle accepterait sans une hésitation d'être abattue. Dans tous les sens du termes certainement.

Puis Alice se mit à raconter ce qu'elle faisait.

« Et bien... Je suis écrivaine. Enfin, j'écris des pièces de théâtre si tu préfères. Je ne sais pas si tu as vu celle du mois passé, mais c'est de ma main qu'elle a été écrite. »

Ainsi elle écrivait des pièces ! Peut-être elle aussi avait le même mal qu'elle à trouver l'inspiration. Quelque fois, c'était le trou noir absolu : plus aucun mot ne venait à son esprit et elle restait bloquée, son stylo à la main devant sa feuille blanche. L'angoisse...

-Oh oui ! Je l'ai vu elle était magnifique ! Tu as vraiment un don, mais j'ignorais que c'était toi. A vrai dire, certains disaient que c'était un tel, d'autre affirmaient le contraire. La grosse pagaille !

Oui elle s'en souvenait clairement. Mais elle n'allait pas la lancer sur ce sujet, des fois qu'Alice n'en ait pas très envie. Son ton avait l'air d'être modeste et sans prétention. Ensuite, elle enchaîna sur son histoire. Enfin, d'où elle venait.

« Je suis sensée être une fille de noble famille. Il faut dire que mon père n'est pas très réceptif envers sa fille, entre lui et moi, c'est pas l'amour fou. Enfin, voilà ! »

Minami avait donc raison. Quant au père d'Alice, elle se doutait un peu que les hommes nobles n'aimaient pas forcément avoir une fille. Cela signifiait en général perte du nom, fin de la lignée, pas d'héritier, et surtout, la déception de n'avoir eu un fils. Enfin, c'est ce qu'elle avait souvent lu et entendu.

-Ca ne doit pas être la joie alors... Et ta mère ? Et dis moi, ton père, il a réagit comment lorsqu'il a apprit qu'il avait une fille ?

Certes elle posait beaucoup de questions à la fois, enfin deux, mais elle ne pouvait empêcher sa curiosité de prendre le dessus. Quoi que si, mais elle n'en avait pas envie à vrai dire. Et puis, elle espèrait qu'Alice réponde.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre]

« Ce n'est pas parce que j'aime être seule, je veux rêvasser. » [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Parce qu'on aime notre forum et qu'on est fière d'en être des membres ! :D
» Kyle &&. Liam ▬ on se soul la gueule parce qu'on aime ça boire ok ?!
» Parce que j'aime parler en fait x) (et que je vous n'adore mais chut c'est un secret)
» ⊰ JE PRENDS MA DOUCHE HABILLÉE PARCE QUE J'AIME BIEN RESTER MOUILLÉE.
» Parce qu'une vie passée seule n'est pas une vie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Académie :: Parties communes :: Grand salon-